14 avril 2005

Publié le par Lucie Delarosbil

Ce qui m'intéresse dans la philosophie de Luce Irigaray, dans L'oubli de l'air, c'est qu'elle questionne l'essence de l'Être et de la pensée, se demandant s'ils sont « faits de la même matière », puisque « depuis Parménide : être et penser étant le Même ». Quelle serait cette matière qui compose l'Être ?

« En quoi ce est ? » demande-t-elle. Sa réponse : « En air ».

Pour l'instant, je n'ai pu lire que le premier chapitre de cet ouvrage qui nécessitera beaucoup de temps, sans aucun doute, pour aboutir à la fin. Car Irigaray possède, de façon très constante dans tous ses écrits, une particularité remarquable qui peut donner le vertige si on ne s'arrête pas : c'est le nombre imposant de ses questions dont les réponses spontanées se transforment spontanément en questions.

Plusieurs autres interrogations m'incitent à une lecture attentive de cet essai. En voici deux qui ont suscité ma curiosité : « Le philosophe n'est-il pas devenu ce poète qu'il a toujours méprisé ? Et pense-t-il pouvoir gouverner poétiquement le monde ? » Cela me rappelle et me ramène à un passage que Heidegger a écrit dans sa Lettre sur l'humanisme concernant la « libération du langage » de la grammaire et de la logique par la poésie et la pensée. J'aimerais bien connaître une réponse à la seconde question. J'aimerais bien tenter d'en formuler une... sans logique et sans grammaire. À l'instant et par instinct. Mais bon...

***

Dans L'oubli de l'air, parlant de la détresse du penseur face à une mort probable de la philosophie, Irigaray propose la tâche de « déterminer ce qui s'est perdu dans l'affaire propre de la pensée. Ce qui s'est oublié dans cette "rondeur parfaite" ou [sic] être et penser sont le même ».

L'oubli de l'air sera, à mon avis, une lecture longue, passionnante et féconde, parsemée sans aucun doute de pauses essentielles à la respiration profonde.

15 avril 2005

Dans L'ombre de l'amour... 

    (Sérieux blocage)

© Lucie Delarosbil, 2021

Publié dans Journal, Lecture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article